Images gallery mapa turístico Morella
  1. You are at
  2. Inici >
  3. Produits du terroir >
  4. Espadrilles
facebook twitter
Images: 1

Espadrillesvolver

LE PAS SUR

Elles sentent l’alfa, les matériaux nobles et écologiques, le coton, le lin, les fibres végétales… Le processus de fabrication de ces chaussures est encore entièrement artisanal à Els Ports. C’est un métier qui passe entre plusieurs mains… qui commencent par tresser la fibre végétale, anciennement le chanvre, puis le jute et l'alfa. Avec l’alfa tressé et une corde d'agave, le solero ourdit sur son banc de bois la tresse avec le fil nécessaire pour réaliser la semelle ; les cosedores cousent la semelle ; les cortadores profitent des pièces de coton ôtées des patrons ; les aparadoras cousent ces morceaux de coton ; et les cerqueras relient la toile à la semelle au point de chaînette. L’alfa et une aiguille sont la vie et l’avenir pour certains villages d’Els Ports. La Mata a conservé un métier d'origine médiévale, encore important il y a quelques décennies dans d'autres villages comme Villores, La Todolella ou Forcall.

L’espadrille fut la chaussure des gens de la campagne pendant des siècles, puis on la fabriqua pour de nombreux territoires nationaux, en personnalisant chaque produit : espardenyes catalanes, espadrilles aragonaises, castillanes, de Castellón, valencienne... Chaque région conservait ses coutumes dans le morceau de coton qui protégeait le pied, dans les taloneras à l'arrière du pied et dans les rubans colorés qui servaient à nouer cette chaussure. Les espadrilles d’Els Ports furent aussi destinées aux fêtes traditionnelles, surtout en Catalogne, en Aragon et dans la Communauté valencienne. Elles constituent un élément clé des costumes festifs de l’ancienne Couronne d’Aragon et sont aujourd’hui encore un produit très recherché. Soulignons également que des industries familiales, comme celle de La Mata, reçoivent des commandes de célèbres créateurs de vêtements et de chaussures pour confectionner à la main ces espadrilles qui sont entrées par la grande porte dans le monde de la mode. Une évolution qui a intégré les talons compensés et les talons en alfa, le coton de toutes les couleurs, des dessins, des créations adaptant les traditionnels rubans croisés au style de la sandale...

 

L’alfa servant à la réalisation de ce produit provient actuellement essentiellement d’Égypte et des pays de l’Est. Il est travaillé et cousu à la main et seuls sont utilisés des matériaux écologiques, comme le coton, le lin, la soie, le cuir… pour couvrir la semelle de bandes entre-tressées d’alfa. La fabrication de l’espadrille est très liée au relief, car le chanvre doit d’abord être mis à tremper, avant d’être lavé, or La Mata, Todolella, Villores ou Forcall sont situés près des rivières Cantavieja et Bergantes, c’est pourquoi ces villages ont traditionnellement conservé le métier d’espardenyer. Mais comme il arrive souvent dans l’artisanat, ces métiers se perdent peu à peu. À La Mata, la première référence écrite de ce métier remonte à 1691 et c’est dans ce village qui conserve encore aujourd’hui l’artisanat fait main que vous pourrez visiter la fabrique et acheter des espardenyes traditionnelles et modernes,à la mode. Vous pourrez également acquérir ce type d’espadrilles dans différents commerces de Morella.

Tourist office

Legal conditions

Créditos

arc·estudi
Ajuntament de Morella Patronat Municipal Turisme de Morella asetmyco MORELLA COMUNITAT VALENCIANA UNIÓN EUROPEA the weather